BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

« BB » condamnée une cinquième fois pour propos racistes

L’ancienne star de cinéma Brigitte Bardot a été condamnée mardi pour la cinquième fois en onze ans à Paris pour « incitation à la haine raciale » en raison de propos sur les musulmans.

Le tribunal correctionnel lui a infligé une peine de 15.000 euros d’amende. Il n’a pas totalement suivi le parquet qui avait demandé à l’audience, le 15 avril dernier, deux mois de prison avec sursis et 15.000 euros d’amende, qualifiant de « fadaises » ses déclarations litigieuses.
Ses quatre condamnations depuis 1997 dans des affaires similaires lui avaient déjà valu des peines d’amendes d’une valeur croissante de 1.500 euros, puis 3.000 euros, puis 4.500 euros, puis 5.000 euros.
« BB », âgée de 73 ans, ne s’est pas déplacée pour entendre la décision, comme lors de l’audience. Elle se dit incapable de se déplacer physiquement. Ses avocats avaient plaidé la relaxe, car elle se dit de bonne foi et réfute tout racisme et elle pourrait donc faire appel.
Cette dernière affaire concernait des propos tenus dans une lettre envoyée à Nicolas Sarkozy par Brigitte Bardot, à propos de la fête musulmane de l’Aïd-el-Kébir, et publiée dans la revue de la fondation de l’ex-actrice, « L’Info-journal », le 23 décembre 2006.

« Il y en a marre d’être menés par le bout du nez par toute cette population qui nous détruit, détruit notre pays en imposant ses actes« , écrivait l’ancienne comédienne.

Celle qui a pris en charge depuis son retrait de l’écran dans les années 70 la défense de la cause animale s’en prend aux pratiques religieuses des musulmans, notamment l’abattage rituel des moutons pour la fête de l’Aïd el Kébir.

Articles associés

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.